DESIGNSPARK 5.0

 
 

Clic sur les images pour les agrandir

Heurtoir-1.png
Heurtoir-2.png
Heurtoir-3.png
 
Heurtoir-4.png
Heurtoir-2-Var-1.png
Heurtoir-5.png
Heurtoir-2-Var-2.png
 
 
Heurtoir-6.png
Heurtoir-2-Var-3.png
 
Heurtoir-2-Var-4.png
Heurtoir-2-Var-5.png
Heurtoir-7.png
Heurtoir-2-Var-6.png
Heurtoir-6-Var-1.png
 
 
Heurtoir-8.png
Heurtoir-6-Var-2.png
 
Heurtoir-9.png
Heurtoir-10.png
Heurtoir-6-Var-3.png
Heurtoir-11.png
Heurtoir-12.png
Heurtoir-13.png
 
Heurtoir-14.png
 
Heurtoir-15.png
 
Heurtoir-16.png
Heurtoir-17.png
Heurtoir-18.png
 

RÉSUMÉ DES NOUVELLES FONCTIONS UTILISÉES

En mode «Esquisse»

«Vue en plan»

L'icône «Vue en plan» permet de mettre la grille à plat et ainsi de dessiner plus facilement les formes 2D.

(De retour en mode «Éditer», il sera nécessaire d'orienter la vue pour contrôler l'extrusion)

Variante de la fonction «Déplacer» en mode «Éditer»​

(sur un volume (solide) préalablement sélectionné)

Clic maintenu sur un des axes courbes = rotation du solide

Si on ne précise rien, le pivot de cette rotation est situé au centre de gravité de la face parallèle à l'axe courbe de rotation.

CTRL + clic maintenus sur un des axes courbes = Copie + rotation de la copie

Il suffit de taper la valeur de l'angle de rotation pour fixer la position de la copie.

«Copie-rotation» s'applique aussi quand on a sélectionné :

  • un trou ;

  • un groupe de trous ;

  • un groupe de solides ;

  • une surface ;

  • un groupe de surfaces.

«Copie-rotation» ne s'applique pas aux lignes et au points.

Fonction «Combiner» en mode «Intersection»​

(sur un groupe de solides préalablement sélectionnés)

L'icône «Combiner» permet de réunir plusieurs corps jointifs en un seul corps.

Ceci peut être utile (voir indispensable) pour réunir des éléments lorsqu'on a utilisé la fonction «Diviser un corps» pour en dupliquer une partie.

Changer la couleur d'un solide

(... préalablement sélectionné)

Onglet «Afficher» ⇒ mode «Style»⇒ icône «Couleur» ⇒ choisir la couleur

Avec :

Onglet «Afficher» ⇒ mode «Style»⇒ icône «Couleur» ⇒ «Plus de couleur» ⇒ onglet «Texture»

... il est possible d'importer des images qui seront utilisées comme texture du solide.

L'exemple ci-dessus montre que tout est possible !

Cette texture est constituée de l'image importée d'un circuit monté sur un petit breadboard.

Si on dispose d'images de sable, de briques, de macadam, de béton, d'acier, de bois... il sera possible de personnaliser – sérieusement – l'aspect du solide suivant sa future fabrication.

Sur un projet comportant plusieurs composants distincts – on verra plus tard la notion de «composant» – chacun d'eux peut être texturé différemment.

Essai-texture.png
 
FAV1IcrqMS.png
  • copier un trou ;

  • modifier une cote ;

  • autre façon d'utiliser la fonction «Déplacer» ou «copier-déplacer» ;

  • trou oblong (ou «lumière»)

 
0MbW8oAFQF.png
58JRRDTbag.png
N3yJvqhd7w.png

Cette méthode est utilisée dans le cas où la position des trous ne peut pas être déterminée à coup sûr dès le départ de la conception.

... ou si on a oublié de les prévoir.

 

... mais nous n'aurions pas eu le plaisir d'apprendre quelque chose de nouveau.

0XjrMiCunV.png
AhAnU5dxOA.png
 

Souvent on s'est contenté de dessiner et de positionner les éléments de l'esquisse en les laissant s'aimanter sur les mailles de la grille qui est au pas de 1 mm (sauf si on l'a réglée autrement).

Or la mise au point d'une pièce nécessite d'ajuster précisément les dimensions des différents objets : trous, volumes divers...

JMBmP8ZDa8.png
QECpmEyGbM.png
FAV1IcrqMS.png
 
bzIF9pcJin.png
VQUyoZ8EFv.png
LAMveTaL8R.png
 
whmTyf1Rwx.png
Scl9QmtHEC.png
wFLCKPD4SH.png
 
xSTz1GV6Yt.png

Le but est de reproduire les créneaux semi-circulaires par recopie autour d'un axe.

FM8sIhZxsi.png
0xY6xBjGyi.png
t0cgBqxbaJ.png
JEneIwSEVZ.png
Dsw43w78IA.png
vE70LAXzeR.png
9MBVtpMCt4.png
VFIQDkKH7s.png
qhc096rFJD.png
AtjkuFXWqJ.png
n0lZ9BuP5O.png
pCuVYKtTYJ.png
AOFr3mtO6P.png
Hocymu0hMT.png

Cette pièce est assez facile à dessiner.

Cependant :

  • copier circulairement les trous est une opération longue ;

  • appliquer un congé de rayon 1 mm est une opération très longue et fastidieuse, et pour tout dire, plutôt agaçante.

L'idée est la suivante :

  • on dessine un seul créneau qui va ressembler à une part de tarte ;

  • on applique les chanfrein sur les arêtes. L'opération est rapide puisqu'elle ne concerne qu'un seul créneau.

  • on copie circulairement 11 fois cette «part de tarte» suivant un angle de 30°.

C'est parti !

rz8dbJf0B6.png
qRLYw2PLGT.png
To6cLs0Hh3.png
qOMxdtZW8G.png
E0L1lGvR23.png
AS5qaPgqAY.png
23Tvk1D6LI.png
UemRFwH9Zd.png
693yZWDYZu.png
 

 

 

Beaucoup de questions et d'idées sont venues enrichir cette séance.

Elles sont reprises dans ce topo

Le dessin d'un embryon d'aménagement de voiture voyageurs voyageurs est le prétexte pour apprendre :

  • la création d'un ensemble à partir de deux conceptions distinctes : une salle vide et un siège ;

  • la mise en place précise du siège grâce à la fonction «Déplacer - Jusqu'à... - destination» ;

  • la projection d'une ligne sur une face ;

On verra aussi une autre façon de copier des objets (suggéré par Jacques)... et l'inconvénient associé.

Nous avons entrevu la notion de composant.

À la demande de Jean-Luc, j'ai un peu creusé la question.

⇒ dans le présent topo, les deux composants (salle et siège) seront utilisés de façon plus académique que pendant la séance.

Pour éviter un topo fleuve, ne seront reproduites ici que les séquences essentielles.

Inutile en effet de reproduire toutes les répétitions de manipulations qui ont conduit au produit fini, les répétitions en questions n'ayant pour but que de consolider le savoir.

 

Dessiner la pièce ci-dessous.

Elle ne pose aucun problème et je ne donnerai pas plus de détails.

Les cotes sont indicatives.

Une fois la conception terminée, enregistrer sous le nom «Salle» (par exemple).

 

sRvLeR77Or.png

Dessiner le siège

Il ne pose aucun problème non plus.

Une fois la conception terminée, enregistrer sous le nom «Siege» (par exemple).

 

AbNCVZV8PQ.png
husbEq9aRX.png
JEoSkDjTIs.png

 

Pour raccourcir l'accoudoir de droite, on peut procéder de la même façon sur l'intérieur du bras.

On va pourtant procéder autrement, histoire d'apprendre quelque chose de nouveau :

Projection d'une arête sur une face

 

zQxweilB17.png
dzlAdv1iOc.png
DkeLduUvVK.png

 

Récapitulons

  • la création «Salle» a été enregistrée dans un fichier nommé «Salle.rsdoc» ;

  • la création «Siege» a été enregistrée dans un fichier nommé «Siege.rsdoc» ;

Maintenant, le but est d'installer plusieurs sièges dans la salle.

Pour cela ‒  et contrairement à ce que nous avons pratiqué lors de la séance ‒ nous allons créer une troisième conception qui sera enregistrée sous le nom «Ensemble.rsdoc»

Méthode :

Nous n'allons pas sélectionner puis copier chacun des 2 objets depuis l'onglet correspondant pour le coller dans la troisième conception.

Nous allons importer les fichiers «.rsdoc» de ces deux objets dans la troisième conception.

BbXLFmFB5b.png
h7WvpFsPyR.png
Oeil-2.png
JOK646Xt1A.png
vQjLg5HWyX.png
Z4fJjweMQy.png

 

Quels sont les avantages de l'importation sur la copie ?

  • toute modification effectuée sur un objet importé dans une création est reportée dans le fichier d'origine ;

  • toute modification effectuée sur un objet à partir du fichier d'origine est reportée sur le ou les objets importés dans une création ;

  • un objet donné peut être importé dans plusieurs conceptions différentes ;

 

Mais attention !

  • si un objet a été importé dans plusieurs conceptions, une modification de l'objet à partir d'une quelconque des conceptions sera reportée dans le fichier d'origine de l'objet  ET  dans toutes les conceptions qui l'utilisent ;

  • si on supprime le fichier d'un objet, l'objet en question disparaîtra de toutes les conceptions dans lesquelles il avait été importé.

La conception d'objets à partir d'autres objets conçus indépendamment requiert une organisation rigoureuse des différentes conceptions.

Ci-dessous, quatre copies d'écran qui montrent l'interaction entre un objet importé et son original, et vice versa.

 Clic sur les images pour agrandir 

YnlFUTgiis.png
VKlCT23vRQ.png
Forward_36893.png
IEeIiaN145.png
3uuqIp41JJ.png
Forward_36893.png

 

Cette parenthèse étant faite, revenons à l'étape 11.

Z4fJjweMQy.png
8N6AQj7WV3.png
tLDQuQh8cw.png
WhbhGSUj7v.png
kijNUaD0DT.png

 

Lors de la séance, «Déplacer... Jusqu'à [une face]» a été répétée encore et encore.

  • pour adosser des sièges à l'une ou l'autre paroi ;

  • pour mettre des sièges dos à dos ;

  • pour accoler deux sièges côte à côte.

La séquence est toujours la même :

  • sélectionner le solide à déplacer ;

  • amener le système d'axes sur la face qu'on veut aligner ;

  • choisir l'outil «Jusqu'à...» ;

  • sélectionner la face avec laquelle on veut aligner la première.

_________________________

Pour l'aménagement complet de la salle, il suffit de recopier l'objet «Siege» autant de fois que nécessaire et de le mettre en place en répétant les actions ci-dessus.

_________________________

Une autre façon de copier un solide

Méthode habituelle :

  • sélectionner le volume ;

  • outil «Déplacer» ;

  • CTRL maintenu + clic maintenu sur un des 6 axes et glisser sur la distance voulue ;

Méthode bis :

  • sélectionner le volume ;

  • outil «Déplacer» ;

  • clic sur l'axe de déplacement choisi (les autres axes deviennent grisés donc inactifs) ;

  • CTRL maintenu + glisser sur la distance voulue (le pointeur de la souris n'a pas besoin d'être sur l'axe choisi) ;

 

Méthode «Windows» :

  • sélectionner le volume ;

  • outil «Déplacer» ;

  • copier-coller avec CTRL C - CTRL V ;

 

on a l'impression qu'il ne s'est rien passé, tout simplement parce que la copie est parfaitement superposée à l'original.

En fait, il suffit de choisir l'axe de déplacement et de faire glisser pour que la copie se sépare de l'original.

Donc, il faut éviter de répéter le copier-coller, croyant que la copie a échoué.

⇒ on risque de créer 3,4,... x copies, toutes superposées à l'original !

Looney_tunes.png

That's all Folks !